Imprimer cette page

Résultats 2009

Dimanche 22/02 « la Jacques Gouin »
(Infos Henri Monjot) Aujourd'hui, avec la Jacques Gouin, c'était pour moi la rentrée cyclosportive. Environ 115 km (dont 25 neutralisés), beau temps de saison (pas de pluie, ni de neige, ni de verglas, vent supportable), un peu frais, sans plus. 242 participants, course sans histoire mais avec un certain déficit de foncier en ce qui me concerne (je me suis plusieurs fois trouvé en "chasse patate". Rencontré Eugène PESTEL qui fait 4ème de notre catégorie & 162ème , les "vénérables" (+ de 60 ans), réunissant 17 participants. Pour ma part, je fais 6ème & 189ème au scratch.

Dimanche 05/04 : la 77 (145 kms)
(Infos Franck Hubert) Temps clément (soleil et peu de vent), une crevaison après 90 kms (je me situais à ce moment-là  dans un groupe juste derrière le 2ème gros peloton), m'a repoussé en 599ème place au scratch (121ème en cat. E) en 4h10. J'assure tout de même la médaille d'or. Tout de même, bonne sortie, à suivre ... le 1er mai à Villabé !!

(Infos Thierry Charnay) Temps idéal pour ce type d'épreuve, soleil et pas trop froid à attendre le départ réel. Pour moi 2 objectifs, faire mieux que qu'en 2006 : 4h14 et peaufiner ma préparation pour les Boucles Gâtinaise fin Avril. Départ dans le SAS 4 sur 5. Autant dire que la tâche serait rude pour remonter devant. 9h15 enfin le départ réel est donné pour 145 kms. Finalement en une trentaine de kms à plus de 40 km/h de moyenne je reviens avec un petit groupe sur la tête de la course. Les premières bosses arrivent et me rassure sur ma condition physique. Après une bonne partie de manivelles on se retrouve plus qu'une centaine de coureurs. Mais le groupe a décidé de profiter du temps et l'allure ralentie ce qui permet à un groupe de cent coureurs de faire la jonction. Vers le km 100 le manque d'entraînement sur cette distance se fait sentir, les crampes apparaissent, mais j'arrive encore à passer les bosses avec le groupe. A 30 kms de l'arrivée grosse chute entraînant une dizaine de coureurs à terre. J'ai du mettre le pied à terre et attendre que les moins touchés se relèvent pour continuer. Au final je finis 189e en 3h50 à 20 mn du 1er et 38e de ma catégorie.

(Infos Henri Monjot) Peu de dénivelés (cumul de 995 m), très bonnes conditions météo mais vent du nord (faible) souvent défavorable. Environ 1200 participants. J'appréhende les départs massifs lorsque la 1ère cote est loin (et courte!) et les giratoires nombreux. Allure soutenue. Mon résultat: scratch: 714ème, catégorie: 43ème, moyenne: 33,7 km/h. Nombreuses chutes et crevaisons, j'ai été pris dans une chute collective alors que l'allure était vive mais le Dieu du vélo était avec moi (au fait, c'est qui ?) car je m'en tire avec quelques bobos superficiels et (presque) rien au vélo. A ma connaissance, nous étions 5 du VCBS sur cette 77: avec moi, Didier BERRE, Bruno TREZEL (arrivé juste devant moi), Thierry CHARNAY et Eugène PESTEL (je n'ai vu que les 3 derniers).

(Infos Bruno Trezel) Enfin voici de mes nouvelles. J'ai repris la course dimanche et je me suis inscrit sur la 77 très tardivement ne sachant pas vraiment ou j'en était de mes soucis. Un peu à court de forme et sans illusion de classement et bien entendu cette année sas en fonction de la date d'inscription. Moralité j'étais le dernier des 1047 partants (personne derrière moi) au scratch je termine très loin 678ème en 4h 21 en ayant eu quelques bonnes sensations.

Dimanche 12/04 : la Passageoise (145 kms)
(Infos Léopold Mandin) Nous étions deux courageux du VCBS le dimanche de pâques à participer à la Passageoise, Henri MONJOT et moi même. Je peux écrire courageux car du premier au dernier kilomètre de la pluie, de la pluie et de la pluie, un peu plus de 580 inscrits et seulement 357 ont fini les 145kms de cette épreuve. Pour la course au bout de 5km une chute en tête du peloton, 1ère cassure et au 10ème km 800m à 12% bref la course était faite. Les résultats pour ma part je termine 111ème en 04h32 (22ème de ma catégorie) et Henri 230ème en 04h59 (15ème de sa catégorie).

Dimanche 10/05 : la Hutchinson
(infos Franck Hubert) Beau parcours pas si plat que cela sous un temps un peu menaçant (des gouttes ponctuelles). Sous un rythme soutenu, j'ai craqué au bout de 30km, puis la suite du parcours se réalisa dans un groupe conséquent, qui éclata dans le final sous le coup d'une dernière bordure. Fini en 186ème position sur 396 classés à plus de 37km/h.

(Infos Henri Monjot) Cyclosportive très attractive et à portée des franciliens en mal de ce genre de manifestation après la disparition de la Stephen Roche et celle, probable, de la Cyclauto (remplacée, il est vrai, par la Vélostar). Parcours assez facile (1.300 m de dénivelées cumulées sur 160 km) dans une région sympa. Pratiquement pas de pluie mais nombreuses routes mouillées (il tombait encore des cordes à 5h du matin sur Montargis), nombreuses crevaisons, vent de nord-est pas négligeable et organisation exemplaire. Course nerveuse, j'ai craqué vers le km 90 pour m'être mis dans le rouge en reprenant le groupe ou se trouvait Bruno TREZEL (jonction au km 80) alors que dans mon groupe de poursuivants (une trentaine d'unités) les relayeurs étaient aussi nombreux que les cheveux sur la tète d'un chauve! Cette hardiesse m'a contraint à finir quasiment seul (dont plus de 30 km face au vent) et le résultat s'en ressent : 350ème au scratch (sur 400) et 21éme de ma catégorie (sur 38).

(Infos Bruno Trezel) Je fais une très modeste place de 331 a une moyenne de 34.5 km/h. Pris dans une grosse chute a 25 km de l'arrivée alors que ça roulait a 45 km/h à ce moment. Je m'en sort bien à part le dérailleur arrière qui n'a pas apprécie. Un peu mal au dos et au cervical.

(Infos Claude Monnereau) Ai obtenu l’Or sur 85 km à 32,9 km/h de moyenne en 02h35mn17s. 386 au départ, classé 190ème / 270 & dans ma caté 24ème / 41.

Samedi 23/05 : Pierre Jodet
(Infos Henri Monjot) J'ai couru la Pierre Jodet. Cyclosportive du Trophée UFOLEP, départ et arrivée à Vendoeuvres (Indre), 176 km pour 1.950 m de dénivelées. Nous étions 3 du VCBS sur cette manifestation, Claude MONNEREAU (qui a fait la Vendoeuvroise, 105 km, chronométrée et avec classement) et Bruno TREZEL qui a fait la Jodet et avec lequel j'ai fait une partie de la course. Temps chaud, couvert et lourd (menace d'orage qui n'a finalement pas éclaté) malgré le vent (c'était "drink or die"). Course assez rapide, quelques portions de route à revêtement rugueux diminuant le rendement (surtout en côte) mais aussi beaucoup de portions à très bon revêtement (les 30 derniers km ont été du billard). Bousculades habituelles en début de parcours (peloton compact des 830 participants des 2 courses avec les risques de chutes que ça implique) et avant que les premières côtes provoquent des cassures. Bruno a perdu un de ses bidons au cours d'un épisode "chaud" dans son groupe (il était en train de boire et il lui a fallu choisir entre continuer de boire et freiner pour éviter la chute), ce qui l'a handicapé pour la suite car il a du attendre le ravito du km 122 pour refaire le plein. Pour ma part le résultat est le suivant: 192ème au scratch (sur 371 classés, il y a 50 abandons) et 14ème de ma catégorie (sur 36 classés) à la moyenne de 32,775 km/h, ce qui me maintient (provisoirement ?) dans la liste des dossards prioritaires pour la suite du Trophé.

(Infos Claude Monnereau) Sur le circuit des 107 km en 3h 09mn 08s, moyenne 31,6 km/h, 1010 m de dénivelé. Je suis 15/57 de ma catégorie & 141 / 300 au scratch.

(Infos Bruno Trezel) J'ai couru cette fois sous un magnifique soleil un peu chaud pour moi d'autant plus que j'ai du m'arrêter au 2ème ravito car j'avais perdu une gourde dans le parcours pour éviter une chute. J'ai du laisser partir le groupe dans lequel je me trouvais en compagnie d'Henri Monjot qui a fais une très belle course. Pour ma part je termine en 5h39, place scratch 253ème, 51ème dans ma caté.

Samedi 06/06 : la Limousine
(Infos Henri Monjot) Ce dernier week-end mon intention n'était pas de bouder Chilly-Sancerre mais j'avais au programme La Limousine (Trophée UFOLEP, 164km pour 2287m de dénivelÃés) et je ne pouvais pas y couper. La météo s'annonçait cataclysmique, météo France ayant diffusé une alerte orange pour la région concernée. Départ fictif du centre de Limoges (Champ de Juillet) et réel de Panazol (banlieue de Limoges, déclanchement du chrono) avec arrivée à Panazol. Il avait plu abondamment (averses et orages) la veille et dans la nuit : la concentration des 2000 cyclistes (1300 pour La Limousine et près de 400 pour chacun des 2 rallyes complémentaires) vers le lieu de départ, sous une pluie assez forte dès le matin, présentait un élégant compromis entre conduite à l'abattoir et promesse de Bérézina. Le moins qu'on puisse dire est que l'enthousiasme n'était pas au rendez-vous pour cette 20ème édition de la Limousine. Certains tremblaient de froid sur leur vélo et les majorettes de Limoges avaient un sourire plutôt figé et peinaient à lever les gambinettes en cadence .Les consignes étaient prudence et encore prudence, pas de risque. Une fois le départ donné et après que cet énorme peloton ait commencé à se fluidifier, les choses ont pris une tournure plus normale. Bien sur on a roulé sur des routes trempées et souvent sous la pluie (parfois battante, mais il y a eu de longs moments d'accalmie). Il y a eu aussi des accumulations sable, gravier et aiguilles de pin dans certains virages et par moment des bourrasques de vent génant fortement la progression. L'alternance quasi continuelle de montées et de descentes sur des routes étroites,sinueuses et au revêtement rude empêchait d'enrouler du braquet, de faire un chrono et usait les organismes. Mais, néanmoins, la course s'est déroulée normalement grâce aussi aux conditions de sécurité ( motards, gardiennage des carrefours, indication des zones dangereuses) qui ont été au top. Quelques chutes dont une seule a nécessité une hospitalisation (luxation de l'épaule) et de nombreuses crevaisons. Mon résultat est le suivant: 351ème au scratch sur 1300 engagés et 794 classés à l'arrivée, je ne connais pas la répartition de la différence (refus de prendre le départ compte tenu des conditions météo, abandon en cours de route, arrivés après les délais) . Moyenne : 28km/h. Dans ma catégorie, je suis 16ème (sur 147 engagés et 88 classés à l'arrivée). Au classement général provisoire du Trophée, j'étais avant l'épreuve 6ème de ma catégorie (sur 50 classés). Je n'ai pas vu d'autre V.C.B.S. sur l'épreuve.

31/05 : Cycl'autoroute Arcour
(Infos Franck Hubert) Avec un peu de retard, mon dernier résultat à la cyclosportive cycl'autoroute ARCOUR au départ du viaduc de Cepoy Fontenoy (45) sur la nouvelle voie rapide, l'A19. Il s'agissait d'un aller vers Artenay (72 km) et un retour pour une arrivée sur le viaduc de départ. Circuit assez plat balayé par un fort vent de face au retour !! De petits problèmes techniques ont émaillés ma sortie : selle desserrée avant le départ et resserrage rapide mais pas ajusté, un compteur qui ne veut plus fonctionné dès le départ !! Le rythme fut très rapide à l'aller (environ 1h30 !!), et une première grosse bordure dès le virage de retour. J'ai réussi à me maintenir dans le peloton de tête (chutes et vent furent fatals à beaucoup), ne cédant qu'à 7 kms de l'arrivée et finissant 88ème en 3h37min (médaille d'or) sur près de 300 coureurs classés. Ce fut une expérience intéressante, mais unique, car l'autoroute ouvre courant juin! Ce fut très agréable de rouler sur un bel enrobé malgré des bandes d'arrêts très sales, les travaux n'étant pas finis.

20/06 : La Bernard Hinault
(Infos Stéphane Théry) Après mon piteux échec pour la Claudio Cappucci j'ai enfin réussi à faire une cyclosportive hier et pas n'importe laquelle puisqu'il s'agissait de la Bernard Hinault cyclo réputée pour sa difficulté (195 km, 2600D+). Départ de Normandie, ou j'étais pour raison familiale, à 5h du matin comme d'habitude. Que j'aime ce moment ou la campagne s'éveille, ou tout est calme, ou je ressens une profonde sérénité. J'arrive malgré tout un peu à la bourre, m'étant trompé d'1/2h sur l'heure du départ. La course part très vite et au bout de 30-40km des groupes de niveau se font. Très beau paysage breton, belle ambiance dans les villages traversés et de nombreux coup de cul qui auront raisons de mes jambes et de mon dérailleur qui merdait complètement vers la fin....Je termine en 6h30, grosso merdo 30-31 de moyenne et classement probablement pas terrible mais cela n'était pas le but. J'ai retrouvé avec plaisir le peloton et les sensations qui en découlent. Très belle journée en plus, malgré un sacré vent, la fête quoi !

Dimanche 21/06 : St Geniez d'Olt (12)
(Infos Henri Monjot) J'ai couru La Marmotte d'OLT (cyclosportive du Trophée National UFOLEP) dont la ville de départ ( et d'arrivée) était St. GENIEZ d'OLT (dans l'Aveyron), petite ville au bord du Lot. Région magnifique avec des paysages grandioses. Circuit très varié de 150km pour un cumul de dénivelées de 2.255m composé d'une 1ère boucle de 77 km ( avec 2 cols dont un de 7 km, le col de la Fagette sur le causse de Séverac) ramenant les coureurs à St. GENIEZ et d'une 2ème boucle dont la difficulté principale était l'ascension de la cote de Verlac ( 10 km à près de 7% moyen) suivie du col de la croix de La Rode (6 km à 6% moyen), soit un cumul de 21km faisant passer les concurrents de l' altitude 370m (St. GENIEZ) à 1.390m (sommet de l'Aubrac).Très beau temps mais vent de nord-ouest fort et frais qui ne m'a pas fait regretter d'avoir mis les manchettes malgré la « méridionalité » de la région. Ma vielle mécanique (j'étais le vice doyen de l'épreuve) a été longue à se mettre en route (age? jour sans? léger surpoids? sans doute un peu des 3) et je n'ai commencé à me sentir bien qu'en haut de la cote de Verlac. Le résultat s'en ressent: 19ème de ma catégorie (sur 32) et 233ème (sur 294) au scratch à la moyenne de 25,896 km/h. Je ne sais pas encore ce que ça donne au classement général mais suis satisfait de mon final car sur l'Aubrac nous étions 5 de ma catégorie et j'ai pu me débarrasser des 4 autres (3 à la pédale", dont 2 sur crampes!) et le dernier au sprint à l'arrivée. A la fin de la 1ère boucle (au passage à St. GENIEZ), une tape (amicale) sur l'épaule m'a fait me retourner: c'était Ludovic RAYNAUD. En vacances dans la région, il faisait la course de 127 km associée à la Marmotte. La 1ère boucle nous était commune et il était parti 10 min après moi. Nous nous sommes retrouvés à l'arrivée et avons déjeuné ensemble. Il y avait donc 2 représentants du V.C.B.S. à cette manifestation cycliste.

(Infos Ludovic Raynaud) La Marmotine Voici des news de la province ou je suis actuellement en congés. J'ai participé à la cyclosportive "La marmotine" à Saint Gêniez d'Olt dans l'Aveyron avec un parcours de 127 kms et plus de 1500 mètres de dénivelé. Les conditions climatiques étaient clémentes (cela change du climat "essonnien"), il y avait environ 300 participants sur ce parcours. Après 77 kms environ, j'ai rencontré le formidable Henri Monjot prêt à s'attaquer à la redoutable côte de Verlat (5 kms à plus de 7%) tandis que nos circuits se séparaient. Je me trouvais dans un bon groupe de 30 gars pour une succession de bosses plus ou moins dures mais avec de superbes panoramas de cartes postales. Dans la dernière difficulté (7 Kms à 3%) j'accélérais le rythme pour passer en tête avec deux cyclistes que je lâchais irrémédiablement dans la descente de l'arrivée. Je termine la cyclo à la 78ème place dans un temps de 3H51 soit 32 de moyenne environ (31ème dans ma caté).

Dommage qu'il n'y ait pas eu d'autres cyclistes du VCBS, vous avez loupé l'aligot et les spectacles folkloriques!!! La semaine prochaine, l'ARIEGEOISE, Bonne semaine.

Samedi 27/06 : L'Ariégeoise
(Infos Ludovic Raynaud) Ce samedi 26 juin, j'ai participé à la cyclosportive "L'ariégeoise" sur le circuit intermédiaire, à savoir 110 Kms avec les cols PORT DE LERS (11 Kms à 7% de moyenne) et le COL D'AGNES (10 Kms à plus de 8% de moyenne) dans des conditions climatiques idéales. A tout les amis cyclos, je peux vous dire que le col d'Agnés n'est pas trop connu mais il vaut mieux l'éviter en vélo, les 5 premiers kilomètres sont entre 8 et 10 %, c'est pas "de la tarte"... Enfin, c'est fait, nous étions 2100 au départ, j'ai terminé à la 319ème place (102ème dans ma caté) en 4H24 soit 24,9 de moyenne.(Le premier me mets 50 minutes dans la vue mais c'est un bon coureur qui n'avait pas grand chose à faire sur ce circuit selon moi). Cyclosportive a faire.

Dimanche 05/07 : Les Copains, Ambert (63)
(Henri Monjot) J'ai couru Les Copains (cyclosportive du Trophée UFOLEP) : boucle de 158 km d'Ambert à Ambert (Puy de Dome) avec 3.010 m de dénivelées. Très belle région (monts du Forez). Beau temps globalement (orages annoncés, mais finalement très peu de pluie). Nouveau parcours qui commençait par l'ascension depuis le départ (altitude 580 m) jusqu'au col des Supeyres (altitude 1.366 m) en 21 km. Me sentant bien j'appuie sur les pédales et réussis à garder la tête de la course en vue pendant environ 10 km. Jusqu'au moment ou je réalise que, vus mon âge et le fait que je suis parti presque à froid, je suis en train de me "cramer", mais c'est trop tard et je n'ai plus de jambes bien avant le col. La suite n'a été qu'une tentative d'essayer de les récupérer et je n'y suis à peu près parvenu qu'environ 3h plus tard : résultat 471ème (sur 688) au scratch, 40ème (sur 78) dans ma catégorie (moyenne 25,28 km/h). Pas de quoi pavoiser, je verrai plus tard ce que ça donne au classement général (j'étais encore 6ème avant la course. Pas vu d'autre VCBS: j'étais le seul parmi les 2.200 participants (entre les 3 épreuves), mais Chilly a été cité par le speaker au moment du départ car il a remarqué mon maillot quand je suis passé devant lui !

Dimanche 12/07 : l'Antonin Magne, Aurillac (15)
(Henri Monjot) Circuit de 124 km au départ d'Aurillac (altitude 600 m) comportant l'ascension du pas de Peyrol (14 km à 6,5 %moyen) par la vallée de la Jordanne pour arriver au col du Puy Mary (altitude 1.588 m). Descente sur Diène, boucle en direction de Riom-ès-Montagnes et ravitaillement à Cheylade après un changement de direction sur la gauche en suivant un itinéraire casse pattes car vallonné et balayé par un vent défavorable assez fort, puis 2ème ascension du Puy Mary (8 km à 7,5% moyen) en attaquant par le col de Serre. Ensuite, descente en sens inverse de la 1ère ascension pour revenir dans la vallée de la Jordanne. La fin du parcours a été chaotique car, pour des raisons de sécurité, l'itinéraire a été changé et il a fallu prendre la route des crètes (passages à 10%) pour regagner Aurillac. Au lieu d'un cumul de dénivelées de 2.200 m donné initialement, je crois qu'on a été plutôt autour de 2.500 m. Météo idéale (température douce, temps clair, pas de brouillard au sommet du Puy Mary), paysages grandioses. Départ par catégories d'âges (permettant d'éviter les bousculades traditionnelles) toutes les 5 minutes, les FFC élites fermant la marche (il y en avait une demi-douzaine). Je n'ai pas répété mon erreur initiale des Copains, l'approche par la vallée de la Jordanne permettant un échauffement sans histoire. Chute collective avant l'attaque du pas de Peyrol (je n'ai pas été concerné, étant du bon côté de la cassure). Les premiers "lévriers" ne m'ont rejoint que vers la moitié de l'ascension, ce qui me parait honorable, le niveau me semblant plus relevé que dans les cyclosportives UFOLEP. Il n'y avait plus de coureurs groupés à partir du ravitaillement de Cheylade (km 70) et c'était pratiquement du chacun pour soi (et le dieu du vélo pour tous !). Résultat dans ma catégorie : 34ème sur 64 (moyenne : 25,09 km/h, j'ai obtenu un "Tonin d'or" !). Il y a eu 429 arrivants (pas de classement scratch sur cette épreuve, le seul classement étant par catégories).

Samedi 01/08 : Chailly sur Armançon (21)
(Henri Monjot) Le samedi 1er août, j'ai couru la cyclosportive "Courir pour la paix" (épreuve du Trophée Passion). Départ et arrivée à Chailly S/Armençon (Côte d'Or). 160 km à travers le Morvan avec 2.209 m de dénivelées. Très beau temps, chaud (température voisine de 30°), circuit difficile et éprouvant. Le programme donnait 3 ravitos et en fait il n'y en a eu qu'un et au km 122, ayant fini mes 2 bidons bien avant, j'ai "tiré la langue" un bon moment (peut être plus que les autres qui étaient bien sur soumis aux mêmes conditions) sous le soleil et le résultat s'en ressent: 129ème/149 classés au scratch et 14ème/19 classés dans ma catégorie (moyenne 27,53), à oublier! J'ai cependant battu mon record de vitesse à vélo:74,7km/h (en descente, bien sur)

Dimanche 16/08 : St Flour (15)
(Henri Monjot) Le dimanche 16 août, j'avais au programme la cyclosportive "l'Etape Sanfloraine" (épreuve du Trophée Passion, départ et arrivée à SAINT-FLOUR (Cantal), 151 km, 2.950 m de dénivelées). Météo magnifique (soleil, plus de 30°, vent supportable), mais j'ai très peu souffert de la chaleur car il y avait beaucoup de points de réapprovisionnement en eau (7 au total et je me suis arrêté à 4), panorama très agréable à regarder (viaduc de Garabit et sa proche région en particulier) et par conséquent circuit difficile (une belle collection de cols de 3 à 8 km pour un total de près de 3.000 m de dénivelées) et revêtements typique du massif central. Considérant cette épreuve comme un entraînement en vue de la Vercors Drôme (dernière épreuve du Trophée UFOLEP), je ne me suis pas trop "défoncé" (ai-je eu raison?), d'autant plus que j'étais un peu à cours d'entraînement (depuis fin juin, j'avoue avoir passé plus de temps à chasser la girolle dans les bois, avec succès d'ailleurs et en toute modestie, que sur mon vélo!) Le résultat est le suivant: scratch: 163ème sur 198 classés/catégorie:19ème sur 29/moyenne: 23,55 km/h

Week end du 22 & 23/08 : Le Mans (72)
Jean-Louis Vauvilliée a dignement représenté le VCBS aux 24 heures vélo du Mans qui se sont déroulés les 22 et 23 août derniers. A 6 ils ont effectués 196 tours du circuit Bugatti, soit 820,26 km à 34,10 k/h de moyenne. L'année prochaine le VCBS devrait pouvoir aligner plusieurs équipes, c'est vraiment une expérience formidable.

Lundi 20/07 : Montelimar  L'étape du tour
(Daniel Denibas) L'Etape du tour Montélimar - le mont Ventoux- 175 kilomètres d'efforts dont 45 de montée le long des 5 cols avec le mythe du mont Ventoux sous une chaleur caniculaire. Que dire! un enfer quand vous arrivez au pied des 21 derniers kilomètres. Bref, nous étions 8500 un peu foufous, mais quand vous arrivez au sommet du mont chauve (1909 mètres) quelle joie personnelle interne. Tous les ans, c'est le rendez-vous convivial de la gent pédalante du show-business. Cette année, l'attraction fut Dimitri CHAMPION. Vainqueur du championnat de France professionnels et nous, les inconnus de la Petite Reine. Le reste, des vacances de juillet, nous a permis de revisiter le Vaucluse avec ses beaux et surprenants paysages rocailleux. Mais que la région est montagneuse ou vallonnée, cela dépend de sa forme du moment. Juste un petit mot, sur l'étape du Tour, la vrai ou, il y a la télé, il y avait 500.000 personnes dans la montée du Ventoux le samedi 25 juillet, pour encourager les champions. Il faut le voir pour le croire, dès le jeudi soir, la route du Ventoux était fermée à toute circulation automobile.

Samedi 29/08 : Romans (38)
(Henri Monjot) Mon programme du samedi 29 août comportait la Vercors Drôme, dernière épreuve du Trophée UFOLEP; mais en fait il y avait 3 "Vercors Drôme": 3 BRS chronométrés de 80, 138 et 175km et la course comptant pour le Trophée était celle de 138km (2.430m de dénivelés). Ignorant ce "détail" (c'était bien sur à moi de me renseigner) et habitué à courir sur la plus grande distance, je suis parti sur la 175km (3;540m de dénivelées) au point de bifurcation: voilà pourquoi je ne marque pas de point à cette épreuve. Pas grave, je termine quand même dans les 10 premiers (8ème) du classement général final de ma catégorie (qui s'établissait sur les 5 meilleures épreuves et non pas sur la totalité). Le classement final était presque acquis avant cette course et mon étourderie ne m'a fait perdre que 2 (peut-être 3) places, les écarts étant déjà importants avant (il s'agit d'un classement par points). Cela me fait penser que la bagarre est moins forte qu'il y a quelques années entre ceux qui font le Trophée et que les épreuves ont tendance à se régionaliser. Quoi qu'il en soit, j'ai couru une épreuve magnifique comportant des paysages grandioses et avec une météo très clémente (beau temps pas trop chaud mais violent mistral génant par moment). Cette épreuve était dure, mais c'était prévu au menu: 11 cols si j'ai bien compté (dont le 1er, le col de Tourniol, obligeait chacun à hisser sa carcasse de 300m d'altitude à environ 1.200m) .....et je ne connais pas mes classements (scratch et catégorie) car cette course n'est pas sur le site de la Fédération, ni à ce jour sur celui de la Vercors Drôme et seul le classement scratch (partiel) de la 138km a été affiché sur le lieu d'arrivée. Je peux seulement dire que je ramène un joli diplôme comme quoi j'ai une Vercors Drôme d'or . A noter que j'ai été doublé par Bruno TREZEL qui a fait la 138km.

(Bruno Trezel) J'ai participé à la Vercors Drome à Romans / isère. Temps ensoleille et plaisant mis à part beaucoup de vent et de nombreuses rafale qui ont faillies me faire chuter à plusieurs reprises (vent latéral violent)  J'avais choisi le parcours intermédiaire 138 km avec 2400m de dénivelé et 4 cols a franchir. Je termine à la 271ème place au scratch et 53ème dans ma caté en 5h37, ce qui constitue mon meilleur résultat sur l'épreuve et obtient enfin cette année le diplôme d'OR.

Samedi 12/09 : Abbeville (80), La Ronde Picarde
(Infos Bruno Trezel) J'étais au départ de la ronde picarde a Abbeville. Parcours senior 137 km, vent fort de face tout le long du parcours, température excellente, pas de pluie. Départ très rapide je me calle dans un groupe d'une cinquantaine d'éléments & après 20 km un grand bruit, chute a l'avant de 6 coureurs. Je passe au milieu, je slalom, ouf j'évite la chute et je reste au contact du groupe tout le parcours en serrant les dents dans les bosses. Arrivée groupe ou je ne dispute pas de sprint, au final une place de 171ème / 500 sur la distance en 4h00 mon meilleur résultat sur cette cyclo obtient l'or. Moyenne 34 km.

Dimanche 20/09 : La flèche normande, Cabourg
(Bruno Trezel) 150 kms, dénivelé 1500 m, temps idéal, un léger vent de face dans les 10 derniers km. Course très exigeante, très vallonnée, je fini 102ème au scratch en 4h 40 et 18ème dans ma caté. J'étais très bien au contact d'un groupe compact, environ une cinquantaine ou je me suis accroché dans toutes les bosses jusqu'a la dernière. Une répétition de 2 bosses de 1.5 km a 11% à 15 km de l'arrivée ou le groupe c'est divisé en 2, avec moi intercalé entre les 2. En haut de la dernière bosse je fais la descente et décide d'attendre le 2ème groupe afin de terminer à l'abri du vent sur les 10 derniers km. A l' arrivée cela me coûte 3 mn sur le groupe de devant dommage car il y avait dans ce groupe, la possibilité de faire une place de 80.

Samedi 26/09 : « la Forestière », Ardent (01)
(Infos Igor) Ce we je profitais d'une réunion de famille autour de l'anniversaire de mon neveu pour participer à ma 1ère cyclosportive, « La Forestière » à Arbent dans le Bugey aux confins de l'Ain et du Jura. C'est aussi ma 1ère « compétition » depuis 25ans! Je décide de faire le parcours de 100kms, avec 1450m d'ascension, en 4 difficultés! Mon ambition secrète est de faire un temps de 3h30 sachant qu'en reco en juillet j'ai fait 3h50. Le départ est commun pour les cyclosportifs et les cyclotouristes inscrits sur les parcours de 100 et 150kms. Je me fais avoir comme un bleu en me trouvant au départ dans les 15 derniers sur la ligne alors que nous sommes 600 à 700 partants! Résultat, cela me coûtera déjà 3mn au départ (temps entre le top starter et le moment ou je franchi la ligne du départ) et 13 places au classement général. Et sans doute plus en me trouvant plus en avant dans un groupe à mon niveau. Dès la ligne franchi je joue des coudes pour remonter, prendre de la vitesse et m'échauffer dans le brouillard avant d'attaquer après 1,5km la première difficulté, la montée vers Désertin : jusqu'au km 14,5 mont'e entre 6 et 8% avec 1,5 kms de répit en descente. Au cours de cet « échauffement » j'ai remonté au train déjà pas mal de participants, et au sommet je me joins à un compagnon pour rouler ensemble. Belle descente ou je perds 30m dans un virage serré ce qui me vexe d'autant plus qu'il me faudra 3 à 4 kms pour revenir dans sa roue. Au kms 25, seconde difficulté avec une montée de 1,5km  environ 6% avec un passage à 10 sur le haut. La descente sur le lac Genin (ou se pratique l'hiver le patinage et la plongée sous glace), puis quelques kms plats légèrement valonnée avant d'affronter la 3ème difficulté avec le col du sentier au km 32. 3kms à 8% de moyenne avec un passage à 11%. Puis 10 kms de descente sur Nantua, sous-préfecture dont la spécialité culinaire sont les quenelles de brochet sauce Nantua. 5kms à 4% ou je me donne autant que possible pour rejoindre un groupe au loin et ne pas faire les prochains kms encore en solitaire. Je rejoins ce groupe juste au moment d'attaquer les 5kms de descente très technique (route étroite, pas de visi car dans la foret, virage serré, pente entre 6 et 11%). Vexé par la descente précédente à Belleydoux, je décide de faire confiance à mes freins et je remonte les 2/3 de ce groupe au cours de la descente. A Pérignat, km 57 nous rejoignons un autre groupe et nous voilà un « grupetto » de 40 cyclo. Du km 58 à 60 une cote avec un passage à 7% pendant 500m qui ne crée pas de sanction. A Matafelon (km 64), descente entre 5 et 8% jusqu'au Port (km 67) avant d'attaquer les gorges de la rivière d'Ain (magnifique, mais je le suis pas objectif étant de la région) jusqu'à Dortan (cité martyr, détruite par les nazis en 1944) au km 85. J'espère enfin un peu de calme sur cette partie peu vallonnée, mais cela roule entre 34 et 39 km/h ou nous sommes sur les 40 seulement 5 ou 6 à prendre les relais,  et j'appréhende de fait les derniers kms (j'ai fait une reco en juillet). Des kms 85 à 95, plusieurs passage bref mais raide dont un à 13% (j'apprécie le 36x25), et une dernière difficulté de 1km au km 90 de 8% avec un passage à 10%. Enfin une descente de folie (merci la reco) pour rattraper quelques coureurs devant moi avant le final. Assez plat à l'exception d'une dernière bosse ou je fausse compagnie à mes compagnons que je venais de rattraper (sans état d'âme, vu qu'ils n'avaient pas relayé dans les gorges de l'Ain. Finalement je finis au général 153ème en 3h23 sur 416 classés et à 59ème de ma catégorie sur 109. Je ne pense pas avoir fait honte au maillot du VCBS que j'arborais fièrement pour cette 1ère et reviendrait en 2010 avec des ambitions plus élevées avec le soutient d'autres VCBS sur cette magnifique cyclo. Parfaite organisation, maillot, ticket repas, un bidon offert, signaleurs, police, gendarmerie aux carrefours pour notre sécurité, et des paysages magnifiques (je sais, je ne suis pas objectif). Pour de plus amples informations, voir ce lien : http://www.premiumwanadoo.com/la-forestiere/site/index.php


Â

Dimanche 04/10 : la Vicking
(Infos Bruno Trezel) J'ai terminé la saison par la viking sur le grand parcours de 170 kms. Pas de pluie, mais du vent. Température assez douce. J'ai pris le départ en compagnie d'Estienne Hostachy, on était ensemble pendant la 1ère heure de course. Je l'ai vu s'arrêter, je ne sais pas ce qui c'est passé. Pour ma part, je fini 246ème au scratch en 5h10 et 86ème dans ma caté, je réalise l'or.